Search

Chant de diète

Ce n’est pas le plus beau des chants que j’ai fais dans le premier sens du terme mais il est intéressant pour le lieu d’où il a été chanté.

C’était à la fin d’un mois de retraite et de « diète » lors d’une cérémonie de nuit… cela faisait des heures que les chants se faisaient… des heures qui paraissent dans ces espaces comme une danse avec l’éternité…

Ces chants sont des outils d’exploration de l’intérieur, des profondeurs de l’âme et du monde… C’est la voix de la médecine des Indiens. On les enregistres rarement dans les cérémonies importantes... sinon cela coupe ou déforme l’inspiration qui sort de nous.

J’ai eu la bonne fortune qu’on me montre le chemin pour en arrivez là… C’est aussi une façon de dire merci… Aux plantes, aux maestros qui m’ont formé, et surtout Elisa Vargas pour la beauté de l’esprit qu’elle porte et protège.

La photo a été prise quelques jours avant la fin de la diète dans un des lieux sacré des Alpes…

A écouter normalement allongé dans le noir, au calme, les yeux fermés.


1 view0 comments

Recent Posts

See All